• prepaectlamartiniere

Mon confinement Tom
.pdf
Download PDF • 266KB

Personnellement, aux premiers abords j'ai (comme beaucoup) naïvement perçu le confinement comme des « demi-vacances » : je pensais à une petite période de 2 à 3 semaines où j'allais très peu travailler et pouvoir voir mes amis et sortir. Mais en fait la situation était bien autre. Actuellement au début de la quatrième semaine mon ressenti est le suivant :

Le cri d'Edvard Munch illustre bien ma tendance anxiogène du moment causé par le manque de sorties.

La Création d'Adam de Michel-Ange représenterait le manque de contact social

et La persistance de la mémoire de Salvador Dali symboliserait le temps qui passe (trop) lentement et surtout qui n'est pas utilisé de la meilleure manière selon moi.

Bien que je ne puisse pas sortir ou que mes vacances notamment à Florence soient annulées à cause du virus, je pense quand même avoir de la chance d'habiter dans une maison, d'avoir un grand jardin, d'avoir une salle de sport et de pouvoir m'y entraîner... Le confinement doit être plus terrible ailleurs. En ce qui concerne l'art et la culture, (j'essaie de profiter de cette période pour apprendre des choses comme Newton) j'écoute un peu de musique, je regarde des films et séries sur Netflix comme la série « Dark Tourist » où un homme visite des lieux « interdits » ou mystérieux: des tribus vaudous au Bénin, des sites radioactifs au Japon, des lieux de propagande en Corée du Nord ou encore au Myanmar en Indonésie pour assister à une cérémonie autour d'un corps momifié (évoqué une fois en cours).

Je regarde aussi des vidéos de Brut ou l'Effet papillon (série Canal +) ou tout autre vidéo/ reportage susceptible de m’intéresser (histoire, nature, géographie, actualité, science, sport...) sur Youtube.

Source : https://www.letudiant.fr/lycee/coaching-2020-confinement/article/ce-qu-il-faut-maitriser-pour-reussir-sa-rentree-en-prepa-economique-et-commerciale.html


Vous êtes en terminale et vous vous destinez à intégr

er une prépa économique et commerciale en septembre 2020. Pour entrer et réussir dans cette filière exigeante, un conseil : continuez à travailler vos bases !

La prépa économique et commerciale est une filière exigeante qui demande un bon niveau scolaire et beaucoup de travail. Pour préparer votre entrée dans cette filière et y réussir, il vous faudra continuer à travailler vos bases dans des matières-clés. Pas de panique, une fois admis, votre future prépa vous fournira une liste de travaux à accomplir avant la reprise de septembre. Cap sur la culture générale "Dans ces listes, les futurs élèves auront beaucoup d’activités qui tournent autour de la culture générale et des livres à lire notamment. Les lycéens doivent prendre le temps, notamment cet été, de se poser pour découvrir des auteurs, des livres", conseille Jean-Louis Chauve, professeur en prépa ECT (économique et commerciale option technologique) au lycée La Martinière Duchère, à Lyon (69). Ces listes dépendent du lycée où vous étudierez. Elles vous seront transmises quand vous serez admis. En attendant ces éléments, cette période peut être propice pour se cultiver et "asseoir quelques fondamentaux pour être meilleur à son entrée en prépa". Il n’y a pas de contrôle à la rentrée, mais c’est autant d’avance qui sera prise. N’hésitez pas aussi à reprendre vos cours d’économie, d’histoire-géographie pour développer votre culture générale, selon votre filière, évidemment. Christine Pires, professeure d’espagnol au lycée Voltaire, à Orléans (45), recommande aussi de "commencer une veille informative" : "Il faut que les lycéens commencent à lire la presse, l’actualité économique, en français mais aussi en langues étrangères. Ils peuvent dès maintenant prendre des habitudes qu’ils n’ont pas en tant que lycéens. C’est important d’avoir cette curiosité, maintenant qu' ils sont dégagés du baccalauréat dans sa forme classique." Les maths, toujours les maths Un conseil qui revient forcément : réviser les maths ! "Même si les maths de terminale ne sont pas du tout les mêmes qu’en prépa, il est incontournable de travailler cette matière. Cela peut être intéressant de travailler sur les connaissances de bases que les lycéens ont apprises en première et terminale. C’est indispensable et surtout ça fait gagner beaucoup de temps", estime Frédéric Brossard, professeur de mathématiques à Intégrale, à Paris. Il conseille de refaire des calculs, comme des équations ou des fractions, qui pourront permettre aux étudiants d’aller plus vite lors des concours et donc de gagner facilement des points. L’autre conseil, valable aussi bien pour les maths que pour d’autres matières, c’est d’apprendre par cœur. "Ils peuvent apprendre des chapitres pour s’habituer à cet exercice qui va leur être demandé en prépa", conseille le professeur de mathématiques. Ne pas négliger les langues Au-delà des maths, il est aussi essentiel de travailler les langues : "En première année, les étudiants sont souvent débordés par les maths, il est donc difficile pour eux de se focaliser sur d’autres matières. Or les langues sont très importantes pour le concours", estime Frédéric Brossard. Il conseille d’apprendre du vocabulaire, de se mettre sur le rythme de la prépa en lisant l’actualité en langues étrangères ou en faisant de la civilisation. Christine Pires, en tant que professeure d'espagnol, confirme que les langues sont essentielles en prépa. Elle rappelle cependant que la méthodologie des cours de langues en prépa est très éloignée de celle du lycée. Pour elle, les lycéens doivent apprendre et réviser "de façon systématique et rigoureuse" la grammaire et la conjugaison. "Arriver avec une conjugaison et une grammaire apprises leur fera gagner du temps en traduction", estime-t-elle. Vous l'aurez compris, pour réussir votre intégration en prépa économique et commerciale, reprenez vos bases dans les matières que vous retrouverez en CPGE (classe préparatoire aux grandes écoles) et donc aux concours.


Source : https://www.letudiant.fr/lycee/coaching-2020-confinement/article/ce-qu-il-faut-maitriser-pour-reussir-sa-rentree-en-prepa-economique-et-commerciale.html

Dahvia Ouadia

Publié le 07.05.2020

  • prepaectlamartiniere

Maha Sary fait partie de nos étudiants de la promotion 2015. Elle a intégré SKEMA Business School lors des concours. Après l'obtention de son master avec la spécialisation "Advanced Business Management", elle a choisi d'effectuer un second master à Paris Dauphine de "juriste financier et droit bancaire".

Aujourd'hui, elle travaille à la BNP Paribas en tant que juriste financière et prépare parallèlement le concours du barreau pour devenir avocate.

Sacré parcours !

Merci Maha d'être venue partager avec les étudiants de 2e année votre expérience de la classe préparatoire et de votre parcours en école !